Victor (Young) Perez

Victor Young Perez (Octobre 1911- Janvier 1945)

 

Victor Perez est né le 18 Octobre 1911 dans la Hara, le quartier juif de Tunis, capitale de la Tunisie. Ses parents étaient Hamaissa et Hailo. Son père était commerçant dans le quartier.


Victor avait quatre frères. En 1911, la Tunisie était sous domination française (protectorat) depuis 1881. La communauté juive de Tunisie comptait alors près de 48.000 personnes, dont 20.000 vivaient dans la capitale Tunis. Le quartier juif était trop petit pour pouvoir accueillir tous les Juifs qui émigraient vers la capitale, de sorte que nombreux riches résidents du quartier commencèrent à acheter des appartements dans les nouveaux quartiers qui émergèrent et se développèrent avec l'accroissement de la population française. Victor Perez naquit dans une famille pauvre qui, elle, continua à vivre dans le quartier juif.

La participation des Juifs à la vie sportive, en Tunisie, fut sans doute due à l'influence de la présence française mais aussi, à la participation grandissante des Juifs, en général, à des activités sportives dans le monde entier. En 1912, une Association sportive appelée «Maccabi» fut créée à Tunis. Le Club de l'Association se trouvait dans une petite rue du quartier juif et nombreux jeunes Juifs, débutant leur carrière sportive dans la natation, la boxe et le football, l'intégrèrent.


L'entraînement des athlètes avait lieu dans le gymnase de Kiki Bukarah. Les compétitions, en particulier celles de boxe, se déroulaient dans différents lieux de la ville et Juifs, Arabes, Siciliens et autres y participaient moyennant d'importantes sommes d'argent.

En 1925, à l'âge de 14 ans, Victor Perez commença à s'exercer à la boxe. Comme tous les boxeurs, il prit un pseudonyme - "Young" - et dès lors,  il fut connu sous le nom de "Young Perez". Il s'entraînait avec son frère aîné, "Kid Perez", et leur entraîneur était Joe Gas. "Kid Perez" a détenu, à un certain moment, le titre de champion d'Afrique du Nord poids coq. Il participa à 70 combats et en remporta 65.


En 1928, Victor Young Perez commença à participer à des matchs de boxe en Tunisie et lutta contre de célèbres boxeurs, juifs et non juifs. Il lutta dans les plus  célèbres salles de boxe qui existaient, à cette époque, en Tunisie, plus particulièrement, dans celles de Kiki Bukarah et de Joe Gas.
En 1928, de janvier à août, il participa à 12 matchs et en remporta la moitié. Il lutta, entre autres,  contre Edmond "Bob" Zerbib, un boxeur juif qui était champion tunisien depuis 1924. "Young Perez" remporta les deux matchs qui eurent lieu en février et en mars 1928.


Il quitta la Tunisie pour Paris, apparemment, au courant du mois d'août 1928. Son premier match à Paris eut lieu en fin décembre 1928. Le passage en revue de ses matchs montre en effet que de 1929 à 1931, il lutta principalement à Paris et qu'il devint champion du monde poids mouches, de 1931 et 1932. Le 24 octobre 1931, à l'âge de vingt ans, il rencontra le tenant du titre de champion du monde poids mouches, l'Américain Frankie Genaro,  qu'il battit  par KO, au terme du deuxième round. C'est alors qu'il prit le titre de plus jeune champion du monde des poids mouches.


Au cours de sa carrière professionnelle, il participa à 133 combats de boxe et en en remportant 92. Le 31 octobre 1932, il affronta le champion du monde britannique, Jackie Brown. Il continua à participer à des matchs de boxe, principalement en France, mais aussi en Afrique du Nord (Maroc, Algérie) et dans d'autres pays européens: en Espagne, en Norvège, en Roumanie, en Belgique et en Allemagne.

Le manager en vue, Léon Bellières, fut, en France,  son entraîneur et celui de son frère.
"
Young Perez" eut une liaison avec la célèbre actrice Mireille Balin. Balin, née à Monaco en 1909, issue d'une famille aisée, devint une célèbre actrice de cinéma. Elle obtint son premier rôle en 1931. Un an plus tard, sa carrière monta en flèche. Ce fut au courant de cette année qu'elle rencontra et entama une liaison amoureuse avec "Young Perez". Cette liaison ne dura pas longtemps. Un an après leur rencontre, elle le quitta pour un multi millionnaire. Mireille Balin menait une vie mondaine et tourna dans de nombreux films. 
En 1937, elle tomba amoureuse du célèbre acteur Tino Rossi. Après que Paris fût occupée par les Allemands et sa maison confisquée, elle s'enfuit avec Tino Rossi à Cannes dans le sud de la France. Mireille Balin fut accusée d'avoir collaboré avec les Allemands.

   

En 1941, elle fréquentait les soirées mondaines organisées par les Allemands et acheta même un nouvel appartement à Paris dans le 16ème arrondissement. En 1942, elle rompit avec Tino Rossi, puis fit la rencontre d'un jeune officier de la Wehrmacht. Ce fut le coup de foudre. Ils se fiancèrent. Après la libération de Paris, elle s'enfuit avec son amant allemand. Ils furent arrêtés par la Résistance française. Son amant fut exécuté. Elle fut jetée en prison et ne fut libérée qu'en 1945. 


En observant son profil, on en vint à penser que ce fut peut-être Balin qui dénonça Young Perez. Dans l'état actuel des recherches, il est difficile de trouver des preuves cette hypothèse, d'autant plus que les raisons de la présence de Perez en France pendant l'occupation allemande restent floues. Mireille Balin est décédée en 1968, à la suite d'une maladie et d'une addiction à l'alcool.

Young Perez fut arrêté, à Paris, le 21 Septembre 1943 et interné à Drancy. Le 10 Octobre 1943, il fut déporté à Auschwitz avec un groupe de 1.000 prisonniers. Dans le camp, il travailla dans une fabrique de caoutchouc et participa aussi à des matches de boxe destinés à divertir le personnel allemand. Il fut l'un des 31 survivants du « convoi  » qui l'avait amené à Auschwitz. Le 18 octobre, il participa à l'une des marches de la mort qui suivirent l'évacuation du camp. Le 22 janvier, selon les rapports, il fut achevé d'une rafale de mitraillette.

Le stade du club de football de l'Espérance sportive de Tunis a porté quelques années son nom avant d'être reconstruit en 1967 et de devenir l'actuel stade olympique d'Al Menza. 


En 1986, son nom fut immortalisé dans le Mémorial des sportifs juifs, à l'Institut Wingate.

 

 

LIENS UTILES: 

Le film: "Boxing Joe: The Story of Victor Perez and Solomon Long" (L'histoire de Victor Perez et Salomon Long)

http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-3874531,00.html   

Le Site des matches de Young Perez

http://www.cyberboxingzone.com/boxing/perez-v.html

Les Juifs et le sport

http://web.macam.ac.il/~galiliy/haimyair.pdf

 

PrintTell a friend
Bookmark and Share