À propos du Centre

Dans le cadre du récit de la Seconde Guerre Mondiale, comme dans celui de la Shoah au sein du débat public israélien, la place des Juifs d'Afrique du Nord (Maroc, Algérie, Tunisie et Libye) est quasiment inexistante. A priori, le sort de ces communautés fut bien meilleur que celui des Juifs d'Europe, mais il ne s’agit pas là d’une raison suffisante pour faire fi du sort de ces Juifs qui souffrirent de la perte de certains de leurs proches dans des camps de travail ou des camps d'internement, de l’expulsion vers les camps de concentration d'Europe, de l’envoi d’enfants aux travaux forcés, de la confiscation de biens, de la destruction de maisons par des bombardements aériens, de la honte que représentait le port de l’étoile jaune et de l’incertitude face à l’avenir qui fut leur lot quotidien.

Le Centre de documentation sur le judaïsme d’Afrique du Nord pendant la Seconde Guerre Mondiale, qui agit au sein de l’Institut Ben-Zvi à Jérusalem, a été fondé au mois de juin 2006 avec l’aide de la Claims Conference dans le but de rendre accessible les informations concernant ce sujet, d’intensifier la prise de conscience publique ainsi que la reconnaissance des tribulations des Juifs originaires de ces pays, de faire progresser la recherche académique et de développer des programmes éducatifs, afin que ce sujet soit inclus dans les programmes du ministère de l’éducation.

Le Centre de documentation aspire à créer une base de données internet qui sera accessible aussi bien au grand public qu’aux chercheurs et qui leur permettra d’obtenir des références (sur la base de mots clefs) les dirigeant vers les documents recensés dans les différentes archives au sujet des Juifs d’Afrique du Nord à l’époque de la Seconde Guerre Mondiale. Cette base de données fera partie d’un site internet qui comprendra une table chronologique, une bibliographie, une mise à jour courante des conférences, une communauté d’apprentissage virtuelle, la possibilité de déposer des documents, ainsi que des forums destinés aux chercheurs et aux enseignants.

Une grande importance est également accordée à la récolte de témoignages de personnes originaires d’Afrique du Nord vivant en Israël ou à l’étranger qui ont vécu la période de la Seconde Guerre Mondiale. Du fait de l’âge avancé des témoins potentiels, l’équipe du Centre collabore avec différents organismes agissant dans ce domaine, afin de joindre le plus de personnes possible dans le but de récolter les informations qui peuvent encore être sauvées.

PrintTell a friend
Bookmark and Share